Une publicité dans le Carrefour Floride
c'est de s'offrir les moyens de ses ambitions!

Les Canadiens toujours en bonne position pour acquérir une propriété en Floride
Henriette Poulin - United Realty Group

Avec un bagage de 25 ans d’expérience sur le marché immobilier de la Floride, principalement dans Broward, le sud de Palm Beach et Miami Dade, Henriette Poulin est bien placée pour guider les acheteurs canadiens potentiels qui souhaitent profiter de la conjoncture actuelle pour devenir propriétaire. Avec les reprises de propriétés ou leur cession à perte (short sale) et un dollar canadien fort, c’est certain que des aubaines sont possibles sur le marché immobilier de la Floride, mais la prudence s’impose. Avant de s’engager dans une transaction, une recherche approfondie est nécessaire pour éviter de se retrouver avec de mauvaises surprises. « Avant même la crise économique, note la Beauceronne d’origine, certains complexes résidentiels étaient déjà aux prises avec des problèmes financiers à la suite de l’ouragan Wilma survenu en 2005. Certaines associations se sont retrouvées avec des travaux majeurs à effectuer, sans fonds de réserve suffisant et ont dû imposer des contributions supplémentaires (assessments) importantes. Donc, encore aujourd’hui, les frais mensuels et les contributions supplémentaires demeurent toujours très élevés dans ces endroits.

«Les associations sont obligées de nous fournir l’information demandée sur leur condition financière, le nombre de propriétaires en défaut de paiement de leur cotisation mensuelle ou contribution supplémentaire, le niveau du fonds de réserve, le nombre d’unités reprises… Pour ma part, j’essaie de travailler surtout avec des propriétés dont les frais d’entretien sont bas et où le fonds de réserve est suffisant pour rencontrer les imprévus. L’absence d’un fonds de réserve est très risquée. » Autre aspect à considérer lors du « magasinage » d’une propriété : les réparations ou rénovations nécessaires. « La plupart des propriétés destinées aux gens de plus de 55 ans ont été occupées par des personnes qui les ont achetées vers la fin des années 70 ou début des années 80, observe Henriette Poulin. Dans beaucoup de cas, aucune rénovation n’a été faite depuis de nombreuses années. Les acheteurs, dans certains cas, devront exécuter d’importants travaux. Il faut que l’acheteur en tienne compte dans sa planification financière. » Selon Henriette Poulin le marché immobilier a présentement tendance à se stabiliser. « Les propriétés en bonne condition sur le marché qui ne sont ni des reprises ni des short sales ont commencé à se vendre plus chères que l’an dernier. C’est un signe de stabilisation du marché. »

Henriette Poulin - United Realty Group

Tél: 954-614-0255

Tout annonceur reçoit par le Courrier de la Floride un magazine Carrefour Floride dans leur district sous le Soleil de la Floride. Le magazine Carrefour Floride plus qu'un journal, plus qu'un site Internet, plus qu'un portail.

Annonceurs : contactez-nous
Tél : 954-993-8847
Email / courriel :carrefourfloride@yahoo.fr